Une essence rare

Dans la région, le Morta est surnommé l’or noir, en parallèle à l’or blanc qu’est le sel de Guérande. Il existe peu d’endroits dans le monde où l’on peut trouver ce chêne vieux de plusieurs milliers d’années : quelques zones ont été repérées dans la Somme, en Allemagne et en Irlande. Sa rareté le rend précieux

Un long processus

Philippe Nerriere à partir de son atelier situé à Guérande produit l'ensemble des objets de soin, de décoration et les accessoires pour le vin. Il travaille uniquement le Morta.

Après avoir extrait du marais ce bois en cours de fossilisation, de nombreuses étapes sont nécessaires afin d'obtenir un résultat digne de cette matière brute et naturelle. Parmi celles-ci 2 sont capitales : le séchage de ce bois et sa finition afin de lui redonner vie.

Chêne avant sa transformation en Morta Marais de Brière Morta en cours de fossilisation